Canard laqué ... enchaîné !

^PS says:

Démonstration de l’adage qui veut que sans son Canard enchaîné la France ne serait pas ce qu’elle est? Pendant toute la durée de la guerre de 1939 à 1945, la France a été privée de son Canard enchaîné avec pour quel résultat? Vichy et son maréchal péteur.

  • rosu says:

    Your comment is awaiting moderation.

    Donc, pas d’accord avec Zemmour, si je comprends bien ?
    (https://www.youtube.com/watch?v=CsIDBgnTwzM)
    Juste une question bête ! Comme si la première était intelligente, vous allez me dire ! Mais non, Monsieur ^PS, j’ai appris à la crèche ou à la maternelle, je ne me souviens plus très bien, (quelque part à l’Est), en cours de dialectique marxiste-léniniste, que les seules questions intelligentes auxquelles un socialiste est obligé de répondre sont celles « qu’il se pose lui même ». Mais avant la question, vous permettez que je me présente, moi et mes compagnons d’idées fascistes, nationale-socialistes (pardon pour le 2ème mot, j’y suis pour rien, mais vous, les socios, pourquoi vous n’avez jamais protesté contre cette utilisation ? Ah, c’est de l’Histoire … vraie !), racistes, xénophobes, dégueulasses, nauséabondes, … : il y a le jeunefacho (arrêtez de vous en faire, mon ami, ils nous sont supérieurs … en nombre !) et M. Rey, notre courageux Philippidès (attention M. Rey à la fin de la course, votre marathon pour annoncer la Vérité) et moi, le facho débile, handicapé de la plume et du cerveau. Je me mets en avant, pas seulement à cause de mon prénom, qui me pousse un peu, mais plutôt à cause de ma tenue de camouflage. Un peu juif, beaucoup orthodoxe, un peu étranger, beaucoup valaisan ! ... première génération, j’ai été déporté ! non, je rigole ! M…, j’ai oublié, avec les socialistes ça ne rigole pas ! Quelle m…  manzonienne j’ai fait naître (j’ai aussi mon petit sugus … !), vous ne pouvez pas vous imaginer. A mon réveil, me retrouver avec une horde de socios, manifestant à la Planta au nom du comité de soutien au déporté rosu. Et moi, « être » obligé de m’adresser à la foule, à Sion, en yiddish – con…d !, ça n’a rien avoir avec daesh-  … pour leurs expliquer le malentendu. Y a une couille dans le p^até …, j’ai commencé mon discours, et tout de suite j’ai été sifflé. Car en juif honteux, j’ai mis la kippa de côté et mon yiddish, ils ont bien vu que c’était du vendéen ! Foutu pour foutu, mais comment vous dire, c’est tellement agréable en plus d’avoir un blog, d’avoir aussi, un comité de soutien, même pour une nuit ! Et vous M. ^PS -la question b^ete maintenant- … (je prends de l’élan), …. et vous M. ^PS, vous n’avez pas honte de porter votre kippa de c^oté ?