Ya(qa)nnick Mandela !

HONTE A VOUS, MESSIEURS !

Honte à vous, Messieurs Freysinger et Voide.

Vous avez osé publier dans le Nouvelliste du mardi 24 janvier une page publicitaire qui met en balance la misère humaine et la misère humaine, qui fait croire que la misère humaine de chez nous serait moins misérable si le Valais ne s’occupait pas de la misère humaine réfugiée.

C’est sordide. C’est honteux. C’est misérable.

Honte à vous, Monsieur Freysinger.

Je ne m’adresse pas ici au candidat UDC (d’ailleurs, vous l’aurez remarqué, je ne m’adresse pas non plus à la candidate UDC). En effet, depuis plusieurs années, l’UDC nous a tellement abreuvés d’affiches et de slogans hors sujet et dégueulasses (je pèse mon mot)… Celle-là n’est qu’une de plus. Non, c’est au Conseiller d’Etat, au Chef de l’Ecole valaisanne, à celui dont dépendent tous les écoliers de notre canton que je m’adresse. Si c’est ça le message que l’école valaisanne doit transmettre, je me mets officiellement en rébellion. Dans ma classe, en 25 ans d’enseignement, j’ai toujours observé la plus stricte neutralité. C’est fini. Je n’arrive plus à rester neutre lorsque mon chef publie cela.

Honte à vous, Monsieur Voide.

Vous vous dites démocrate-chrétien et vous souriez au-dessous de cette affiche (à moins que la mise en page ne soit due au hasard). Il est pour moi impossible d’imaginer que quelqu’un de votre parti puisse cautionner un message aussi dégueulasse (je pèse mon mot). Pas besoin d’argumenter : honte à vous.

Vous serez peut-être, probablement, certainement élus. Mais j’aimerais que cette campagne honteuse que vous avez lancée soit le signal d’un réveil de tous les Valaisans qui ne se reconnaissent pas dans votre politique dégueulasse (je pèse mon mot).

Je rêve (comme l’autre) qu’un jour se retrouvent à un ou plusieurs endroits du canton (je propose la Planta, mais aussi, pourquoi pas, Torgon, Brig, Martigny, Monthey, Unterbäch…) tous les Valaisans qui s’opposent à la politique honteuse que vous représentez. On sera peut-être 10 (6 selon la police J). Mais avec un peu de chance, on sera au moins une vingtaine, voire plus.

Disons le 18 février, à 15 heures.

On se retrouve : pas de slogan, pas de parti politique, pas de récupération, pas de cagoule. On fait une minute de silence pour ce Valais qu’on aime tellement, sali par des politiciens qui nous font honte. Puis on boit une.

Vous serez certainement contents, Messieurs, car cela vous fera de la pub et, si on est dix, on aura l’air malins. Tant pis. J’y serai. Enfin, seulement si j’en trouve neuf pour venir avec moi.

Yannick Délitroz, enseignant, Monthey

 

Ya(qa)nnick Mandela

par rosu : 

M. Ya(qa)nnick vous êtes comique ! Mais un drôle de comique ! Le roi des ... comiques !

Comment vous expliquer, vos vidéos très super ! A découvrir et à faire découvrir ! Mon Dieu, quel comique ! Délectez-vous et faites partager ! (plus sérieusement, 3-4 ans de débilisation de vos enfants avec Ya(qa)nnick - est-il le seul ?- et après nous demandons des comptes sur l'école valaisanne à Freysinger ?)

 

https://www.youtube.com/watch?v=HIZO2_ha6jo

https://www.youtube.com/watch?v=KmOpl2C8nt8

https://www.youtube.com/watch?v=Sdzr3rZFdnQ
https://www.youtube.com/watch?v=SDuxcbz-J4M&list=RDSDuxcbz-J4M#t=8

 

 

Ya(qa)nnick candidat, super Ya(qa)nnick , Ya(qa)nnick, conseils à la rentrée des classes, Ya(qa)nnick à l'heure d'éducation sexuelle pour la première enfantine et la dernière apparition, pas de vidéo, mais la mise en scène sublime de l'indignation socialo-pure dans Ya(qa)nnick "des litres d'eau" de Cologne et ses réfugiés ! 

M. le conseiller communal socialiste Ya(qa)nnick, cachant difficilement sous sa perruque son potentiel de conseiller national-socialiste nous livre le manifeste des socialo-comiques, l'espèce protégée par la caste-presse alternativo-clanique (1dex-NF), car en voie de...ridiculisation définitive. 

M. Ya(qa)nnick vous êtes ...une dégueulasse (et je pèse mes mots, moi aussi), pas vos vidéos, pas vos manifestations comiques, mais les circuits neuronaux, la matière qui fait naître la raison (?) pas très pure, qui fait naître la dialectique imprégnée des sophismes et qui se permet de putréfier toute vérité ! Quelle vérité, dites-vous, M. Ya(qa)nnick l'absolu ? Mais celle qui énonce que cette affiche ne met pas en balance la misère humaine et la misère humaine, qui n'essaie pas de faire croire que la misère humaine de chez nous serait moins misérable si le Valais ne s’occupait pas de la misère humaine réfugiée. Arrivé ici, M.Ya(qa)nnick , je dois faire l'effort de la simplification, pour vos fans  (les 12 à 15 % des Valaisans), car même le Seigneur nous enseigne :

"Si l'un de vous a 100 brebis et qu'il en perde une, ne laisse-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue jusqu'à ce qu'il la retrouve?
Lorsqu'il l'a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules   et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins et leur dit: 'Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis qui était perdue ".

 

Cette affiche dénonce  M. Ya(qa)nnick , votre industrie et celle de vos maîtres idéologues. Votre industrie hypocrite, qui vous permet à vous, le petit bourgeois gentilhomme (on va partager votre salaire à 50/50 avec les réfugiés M. Ya(qa)nique, même pas honte !) de vous payer avec l'argent des autres une bonne conscience. Y en a marre de toutes ces Mères Teresa, qui par confort de p...tes de luxe veulent recevoir leurs clients dans nos propres maisons ! Allez à Calcutta ou à Damas, M. Ya(qa)nnick ou envoyez la moitié de votre salaire en Afrique, et là on pourra découvrir le vrai miracle et se rendre à l'évidence : avec le même montant on aide dix fois plus de gens s'ils restent chez eux ou dans des pays proches, géographiquement et culturellement. Mais veulent-ils vraiment éradiquer la pauvreté et les inégalités ? Nous avons connu, moi, mes parents et mes grands parents, l'application des méthodes implacables de vos maîtres idéologues, M. Ya(qa)nnick, et à l'Est comme dans d'autres pays qui ont eu "l'extraordinaire" chance de respirer la dialectique marxiste, du progrès, du scientisme, du positivisme et de l'utilitarisme, l'immunité est acquise pour toujours ! Donc, nous disons STOP aux expérimentations sociales mettant en exergue l'alliance des profiteurs et des idiots utiles, des grands patrons qui ont besoin de millions de travailleurs étrangers dociles et tous ceux qui depuis Marx ont capitalisé de la sympathie populaire, à en faire pâlir même l'Eglise, sur le dos des mêmes pauvres étrangers.

( https://www.youtube.com/watch?v=tJbwLcwZEkQ)

https://www.youtube.com/watch?v=ZqohYl4eLpY&list=WL

C’est sordide. C’est honteux. C’est misérable. Comme vous le dites bien, M. Ya(qa)nique les vies et les consciences des plus fragiles d'entre nous !  Après que vos maîtres ont inoculé le virus de la pauvreté et de l'esclavage, vous entrez en scène pour entretenir et si possible aggraver l'état de dépendance de tous les malades sociaux, soumis à la domination de vos maîtres. Mais qui sont vos Maîtres, vous allez me demander, en essayant bêtement, en même temps, de suggérer aux cons mon fascisme, mon complotisme ? Colleur d'étiquettes malhonnête, va ! Qui sont vos maîtres, vous me demandez de nouveau, M. Ya(qa)nnick ? Mais le meilleur d'entre vous, le roi des prolétaires intellectualisés (7 semestres à l' Uni !), François 1er, pas le vieux, mais le scooter-man, le Christophe Darbellay français, l'a dit très bien avant les élections en 2012 :

"Mon véritable adversaire, il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature (n.a. faux ! v. Macron), il ne sera jamais élu et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c'est le monde de la finance" ! Très fort le François, moi président, avant je dénonce mes complices  et après je continue d'enc... tout le monde ! Soyez pas choqué, M. Ya(qa)nnick, cette stratégie ne passe pas non plus, mon pauvre co... comique. Il ne manquait à François qu'une seule chose, de démasquer, de nommer cette nébuleuse, alors on aurait bien ri ! Parlons-en de la haute finance,  qui aujourd'hui a amené le monde entier en esclavage, suite aux lois votées par les Judas des peuples (vous étiez radical avant, donc vous avez été rétrogradé !) qui lui ont permis de prendre le contrôle de la "fabrication de l'argent". Et aussi grâce à vous et vos amis M. Ya(qa)nnick  qui année après année, à travers vos politiques, vous augmentez les déficits des pays, des peuples obligés d'accepter des charges monstrueuses (comment s'opposer à la défenses des plus misérables ! - le social est passé de 10% à 35-40%, en moyenne en Europe, et les maladies psychiatriques touchent plus de 30% de la population, tout ça dans un monde de progrès, contrôlé par eux-mêmes). Ces 2 grandes trahisons ont amené l'ensemble des peuples en esclavage, endettés par les actions des pions de ces Maîtres, comme jamais dans l'Histoire de l'humanité (j'ai hésité pour la majuscule). Endettés vis à vis des structures qui en échange de notre TRAVAIL, inondent le monde avec leurs contre-valeurs (pour une fois que les mots respectent la logique) en papier Q  cancérigénisé (bonjour dada !) ! Voilà l'imposture des Maître et de leurs laquais ! Quelqu'un me tire l'attention sur le fait qu'il peut y avoir des domestiques innocents. Et je vous l'accorde ! Qu'est-ce qu'on se ferait ch... dans ce monde, s'il n'y avait pas les cons !

Conseil pour les ... et surtout pour M. Ya(qa)nnick, l'albinos qui se prend pour Nelson Mandela : allez cultiver votre comicité naissante, pour le bien de tout le monde, en dehors des heures de cours, svp, et suivez la voie de "j'suis pas content".  C'est plus à votre niveau, M. Ya(qa)nnick Mandela !   https://www.youtube.com/watch?v=k7ssH10jQMM