CONSEIL D’ETAT 2017. L’ART DE LA BOXE EN POLITIQUE

La tactique électorale de l'UDC, à laquelle s'est ralliée Nicolas Voide, l'homme qui n'a jamais trahi, est rodée comme du papier à musique : affiches agressives aux prénoms chrétien, juif et grec, vocabulaire imagé, ordurier et proche du peuple, attaques verbales sur les réseaux sociaux, baise-main à la grande presse bourgeoise, destructions verbales des gauchistes, humanistes et socialistes, mises en avant félonnes de la lutte exacerbée contre les migrants, et simagrées de carnotzets pour attirer les amis de l'hostie. 

 

Et cette question du simplet qui ne s'intéresse pas à la politique et qui s'étonne de ce carnaval de politique publicitaire : pourquoi tout ce ramedame ?

Oui, pourquoi toute cette fureur de marketing outrancier ? Pourquoi ne pas simplement coller des affiches "Votez pour nous" ? Pourquoi ne pas simplement répondre gentiment aux sages journalistes du Nouvelliste et du Matin Dimanche ? Pourquoi ne pas se contenter de serrer les pognes à la gare de Brigue et au marché à Sion ?

Pourquoi en un mot organiser une guerre métaphorique politique dans la Cité ?

Les stratèges de l'UDC le disent avec limpidité : la campagne électorale doit être comparée à un ring de boxe, et les coups doivent être violents pour être efficaces. Violents et ciblés. Telle est la méthode pour avoir accès au pouvoir et renforcer l'idéologie conservatrice.

Et clanique. 

La violence symbolique transpire par chaque pixel de l'affiche de Maria, de l'affiche de Esther et de l'affiche de Stéphane. Les cibles sont clairement mises en évidences : les sales étrangers, la gauchiste qui refuse de prendre la retraite et le socialiste qui craint le chômage. Et pam, un coup dans la gencive, et pong un uppercut sous le menton, et ping un jab du droit à la face de la gauche. 

Avec le transfert du si fidèle Voide, on a tenté le KO avec un crochet dans le foie. Avec les loyers impayés d'une femme esseulée, on a manipulé l'estomac de l'électeur, avec la retraite refusée on a visé les gencives féminines, avec Rossini on a visé le bas-ventre et le transit intestinal. 

La politique, c'est pour les poids lourds, nous soufflent les guignols de la tactique de la boxe politique, seuls vaincront ceux qui feront mouche, les autres resteront groggys et tant pis pour eux. 

La boxe politique est faite pour les opportunistes, les arrivistes et les échangistes (ce n'est pas Nicolas Voide qui le niera). 

Et cette tactique de boxe politique est fondée, selon ces esthètes de la chose publique, sur la profonde bêtise des électeurs et sur la certitude que la grossiéreté et le raccourci mensonger atteignent en plein coeur ceux qui, finalement convaincus, vont s'agenouiller devant les maîtres de demain et leur faire plein de gâteries pour fêter le triomphe de la démocratie. 

Bonjour à toi, peuple, aimant choucroute, bière et postillon, tu sauras reconnaître les tiens, le Valais qui pense est sur la voie de la raison !

1Partager
 

Category Politique | Tag | Bookmark the permalink.

Post navigation

Commentaires : 3

  1. la mère-supérieure says:

    Les violences domestiques se poursuivent d office ! Mais ici il y a pire ….

  2. rosu says:

    Cher M. Riand ou chère rédaction, votre analyse est empreinte de sagesse, elle vous aurait été suggérée, par hasard ? Comme dans un match de basket inégal, où l'on vous donne à l’avance les schémas tactiques pour avoir un bris de résistance ? A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !
    Mais de nouveau, quelques affirmations approximatives qui méritent d’être corrigées, toujours par amour pour la logique pure : 
    1. « baise-main à la grande presse bourgeoise », c’est l’inverse qui se passe, mon cher Maître, leurs Maîtres à eux ont besoin de gens déterminés pour pouvoir taper sur les pauvres musulmans déportés en masse, en nombre et en volume vers l’Europe, terre chrétienne. Demain, le Chaos, mes pauvres novateur…istes ! Pour vous, avec l’élection de Trump et le Brexit, le Chaos (KO) Mental a déjà commencé hier !
    2. « simagrées de carnotzets pour attirer les amis de l’hostie ». Vous parlez, cher Maître, d’un autre Monde. Le XX-ème siècle, le vôtre et un peu le mien, est depuis longtemps derrière nous. Par contre l’Eucharistie, la potion magique des chrétiens, restera (difficilement, c’est vrai) jusqu’à la fin ! (je vous permets de visualiser par des images familières, car j’ai compris que dans le post-modernisme une grande majorité est restée bloquée entre le stade anal et le stade phallique et une petite minorité encore avant, au stade anal, nous nous comprenons, cher Maître !). 
    3. « Telle est la méthode pour avoir accès au pouvoir et renforcer l’idéologie conservatrice. Et clanique. » C’est vrai qu’il faut plutôt avoir de la méthode pour accéder au pouvoir. « Renforcer l’idéologie conservatrice,… » si vous voulez. Comme je n’ai pas compris votre obsession (qui vous oblige à faire une lecture idéologique, il y en a tellement d’autres possibles ?) sur le supposé oxymore. Je vous laisse consulter la référence, Wiki :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_conservatrice.
    Mais vous savez qu’après le combat idéologique et programmatique, (vous n’êtes pas contre la démocratie, quand même ?), c’est l’action politique qui prend sa place. Et là, vous mélangez de nouveau tout, pourtant les choses sont claires, il reste une seule question, je la pose et vous pouvez répondre (de tout façon les réponses des… gens heureux n’arrivent pas à sortir de l’espace du sentimentalisme, bloquées malheureusement rarement à la frontière de l’hystérie !). Donc la question est : en cas d’élection d’une majorité Ensemble à droite, les 3 Conseillers d’Etat seront-ils capables de nettoyer les écuries d’Augias ? Mais s’ils ne le font pas, dans 4ans, ils sont morts politiquement ! Alors, pourquoi ne pas leur donner leur chance ? La question est posée par le peuple Valaisan !
    4. « La politique, c’est pour les poids lourds, nous soufflent les guignols de la tactique de la boxe politique ». Ici de nouveau vous avez raison, mais avec une petite nuance. C’est vrai qu’on est des guignols, car comment être considéré par quelqu’un à qui vous lui donnez toute notre stratégie de campagne et qui n’est pas capable de marquer un panier ? 
    5. « La boxe politique est faite pour les opportunistes, les arrivistes et les échangistes (ce n’est pas Nicolas Voide qui le niera). » Mon cher Maître, vous avez fait du basket, mais en boxe vous me permettez, vous ne vous y connaissez pas, et encore moins en boxe politique ! La prochaine fois, si vous souhaitez une première petite victoire, changez de coach, de salle et surtout d’équipe ! 
    6. « Et cette tactique de boxe politique est fondée, selon ces esthètes de la chose publique, sur la profonde bêtise des électeurs et sur la certitude que la grossièreté et le raccourci mensonger atteignent en plein cœur ceux qui, finalement convaincus, vont s’agenouiller devant les maîtres de demain et leur faire plein de gâteries pour fêter le triomphe de la démocratie. » Ici pour le peu de respect que vous portez à la démocratie et au peuple qui est con de ne pas vous avoir élu, je pense Maître qu’il n’y a qu’une seule réponse, celle d’Audiard :
    https://www.youtube.com/watch?v=F6SH562qW88.