Machiavel byzantin vs. BeTa(Bernard Tapie) valaisan

JACQUES MELLY, LE FOSSOYEUR DE ROSSINI ?

 

Dans le NF, Jacques Melly a été clair : mon parti soutiendra Esther Waeber Kalbermatten. Si Darbellay, dans son interview accordée à L'1Dex avait laissé un peu de suspense, Melly a levé tout doute et a indiqué la direction : il faut soutenir la Haut-Valaisanne. 

Rossini affirmait lui-même qu'il partirait avec un handicap de 15'000 voix, les germaniques du canton ne votant pas pour lui. Mais comment refaire ce handicap si, en plus, le PDC de Jacques Melly donne une indication en faveur de sa concurrente directe. Les jeux ne sont-ils pas faits ?

 

Les supporters de Rossini invoqueront la liberté de l'électeur dans l'urne. Mais une indication si forte venant de l'un des représentants du PDC du Valais romand a un poids non négligeable. 

En adoptant cette position, Melly caresse dans le sens du poil le Haut-Valais, s'évite un second tour dangereux contre Rossini et favorise le PLR Favre qui pourra affronter les yeux dans les yeux Oskar pour le 5ème poste avec l'appui, qui sait, des Hauts-Valaisans qui auront protégé leurs deux sièges et diront aux Romands, choisissez vous-même votre dernier représentant. 

Par cette petite phrase du Sierrois, Esther peut avoir le sentiment d'avoir terrassé Rossini. Que faudrait-il pour inverser la tendance ?

Que les socialistes du Valais romand la tracent en nombre ? Le biffage n'est pas trop dans la culture de la gauche valaisanne, assez respectueuse usuellement des engagements citoyens.

Que les francophiles le soutiennent en masse pour lutter contre la domination du Haut-Valais ? Le Valaisan du Centre et du Bas est trop peu rebelle pour réussir un tel coup qui ferait du bien au canton.

Que le PLR, à majorité francophone, soit un peu ouvert sur sa gauche ? Les libre-èchangistes et néo-libéraux dominent le parti, de plus Favre est dans le même district que Rossini. Ainsi, la fenêtre d'élection du Nendard est quasi fermée, les partis et les clans s'étant alliés pour verrouiller les accès au Saint-Graal. 

Le cinquième siège se jouera ainsi entre l'inexpérimenté Favre et l'anti-migrant Freysinger, le Valais devant choisir alors entre la liberté entrepreneuriale et le sécuritaire outrancier, entre le PLR et l'UDC. 

Politique fiction ? Les urnes le diront. Avec force ou avec mollesse.

Dans l'intervalle, d'autres "bombes" ou d'autres "délicatesses", lâchées dans le NF, le WB, L'1Dex ou ailleurs, peuvent brouiller encore plus le jeu.

Let's wait and see.

Bonjour à tous les robots de chez nous !

 

 

 

rosusays:

Your comment is awaiting moderation.

Cher Maître, vous qui pratiquez la psychanalyse, pouvez-vous m’expliquer dans quel déterminisme psychique prend forme ce besoin de justification : francs pour les maçons, libres pour les échangistes ? Maître, trouvez-vous que j’ai été assez to…nique ? (J’essaie de suivre votre conseil, mais c’est pas toujours facile ! Oski, c'est pas pour rien qu'il m’appelle le Machiavel byzantin ! )

 

rosusays:

Your comment is awaiting moderation.

Cher Maître Riand, ça fait longtemps que je n’ai pas autant ri (Non, pour être sincère, je vous mets à égalité avec l’interview du père de Manuelitos Valls http://www.1dexetapresq.com/433150521 .) qu’en lisant votre appréciation : « … la culture de la gauche valaisanne, assez respectueuse usuellement des engagements citoyens ».
Alors, cette lettre dit vrai ou pas … ? (http://www.1dexetapresq.com/433145076)
Toujours assez to…nique, Maître ?