Injuria ?

 Réponse cabalo-satirique (cabala e satura) à Xavier "Jacqueau" Lambiel, le plus grand champion copieur-colleur (d'étiquettes) ... des crêtes Alpines et accessoirement à  M. Pascal Mao Rikiki Costo, Super-Primat, anticlérical et "anti-marcioniste" (anti-gnose ?, pour un radical  confus tout est possible !)     

En tant que médecin dentiste, je suis parfois confronté au prognathisme. N'étant ni chirurgien maxillo-facial, ni orthodontiste, j'adresse ces patients à mes confrères spécialistes. Mais dans ce cas, "je vais confirmer la règle par un traitement d'exception".  Le patient, qui par sa position "publique" ne peut se cacher derrière le secret médical (http://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/prison-vers-la-fin-du-secret-medical-341828), se nomme Lambiel Xavier.
Et c'est parti ! Je me garde d'entrer dans la logique hippocratique, anamnèse, examen clinique, diagnostique et traitement, pour ne me concentrer que sur une analyse symptomatologique de circonstance. Pour fixer solidement le cadre, rien de mieux qu'une  référence diagnostique implacable, celle du Maître de la voie "vers l'Immortalité et l'Éternelle Jeunesse", Jules Verne. Le Maître écrit dans Claudius Bombarnac : "... Après l’avoir traversé, j’arrive à la seconde partie du train, où sont entassés les voyageurs  de seconde classe, des Kirghizes d’aspect peu intelligent, crâne déprimé, mâchoire de prognathes tendue en avant, […]." Mais voilà qu'un de ces voyageurs, dans les antres du non-sens, malin comme un singe, essaie de s'échapper vers la première classe, celle qui abrite les faiseurs de sens, les éclaireurs de lanternes. Et notre "Cicéron moderne", le brave Jacqueau de Florian, veut impressionner son monde ! (http://www.delapoesie.free.fr/florian_singe.php). Devant une bande de drogués à la poudre, plus très blanche, de mensonges malicieux, le singe Jacqueau Lambiel, le fier fils de son ... Primat inspirateur, Pascal Mao Rikiki NASIque Costo (http://www.1dexetapresq.com/433315816 ,   http://www.1dexetapresq.com/433451566) prépare le discours :
"...Et, par un discours fait exprès,
Jacqueau prépare l'auditoire.
Ce morceau vraiment oratoire
Fit bâiller ; mais on applaudit.
Content de son succès, notre singe saisit
Un verre peint qu'il met dans sa lanterne.
Il sait comment on le gouverne,
Et crie en le poussant : " Est-il rien de pareil ?
Messieurs, vous voyez le soleil,
Ses rayons et toute sa gloire.
Voici présentement la lune ; et puis l'histoire
D'Adam, d'Eve et des animaux...
Voyez, messieurs, comme ils sont beaux !
Voyez la naissance du monde,
Voyez..." Les spectateurs, dans une nuit profonde,
Écarquillaient les yeux et ne pouvaient rien voir ...(car)                                                            

Il n'avait oublié qu'un point,                                                                                                               C'était d'éclairer sa lanterne !"

Maintenant, je sors de mon ... histoire vraie, car j'ai une question essentielle qui me taraude depuis un bon moment, comment un journal, Le temps, prétendument sérieux, on l'a dit même à Vladimir Cosma (génial, le mec !), peut se permettre de sortir sur pratiquement une page (A3) de ses 20 pages, un article dont le 95% de son contenu représente un copier-coller grossier de Wikipédia, d'une "planche foireuse" de P.Couchepin et d'un article de S.Despot ? Pauvre presse romande ! Un conseil pour les patrons de ces misérables officines : pour l'amour du ciel, sinon au moins, par respect pour vos drogués, administrez un peu plus d'iode à vos pigistes ! ("Or même une déficience modérée abaisse, semble-t-il, le QI de 10 à 15 points. L’Organisation mondiale de la santé continue à faire campagne pour l’adjonction d’iode dans le sel et certains Etats ont rendu la mesure obligatoire." Le Temps, le 28.02.2014)
Revenons, mes amis, à notre histoire ... simiesque. Donc le brave Jacqueau, aurait oublié d'allumer sa propre lanterne ! Pas grave pour les drogués, car leur excitation idéologico-médicamenteuse remplace et même plus que ça, tout besoin de se confronter à la réalité, et pour la vérité, plus d'espoir, il faut repasser ... dans une autre vie ! Mais pour les deux ou trois qui résistent et qui ne veulent pas abdiquer, malgré les insistances des kapos du "camps des Saints", reste-il un espoir ? Quel espoir ? La révolution conservatrice, pensent réellement les idéologues des brumes orientales et les résistants de l'Europe décadente, qui au nom de "la liberté", ne se rendent pas compte qu'ils participent malgré eux à la Grande Construction du Temple de Lumière ! Bon, je suis désolé pour les moins initiés, mais on m'a toujours appris, que pour passer pour un savant, même un peu fou, il faut une dose de mysticisme ésotérique (v. Anton Vaïno). "Qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende" (j'ai fait le choix de la Darby Bible, plus adapté aux circonstances valaisannes)... Donc, cette fichue révolution conservatrice pose problème, cette vision qui empêche les cons de dormir et les affairistes de la politique d'ouverture (à quoi ? mais à tout, c'est Canteloup qui a énoncé -m... j'ai failli écrire enfoncé-l'autre jour, le principe ! https://www.koreus.com/video/nicolas-canteloup-blague-theo.html ) de continuer d'exploiter les acquis et ... les futures. Quel problème, demande le peuple ? Et le petit duo simiesque, Jacqueau le Bonobo et M. Pascal NASIque Rikiki Mao Costo lancent leurs cris en fer ... "forgé dans les ateliers de Nürenberg ..."((Faure, Espr. formes,1927, p. 150); avant le procès, je le précise, car les cons, colleurs d'étiquettes, même lents à la détente, peuvent essayer de mordre !)... oxymore ... pré-fascisme...poutine-isme...douguine-isme...nationalisme... Il ne manque plus qu'ils jettent aussi des bananes, pour qu'on nous projette irrémédiablement dans leur stade ... inversé de Freud. Mais revenons à l'oxymore de Pascal Mao Costo, -il se croit prince philos...ope, mais c'est son affaire et celle de radi... valaisans-  voyons la formule de la Maîtresse Wiki : "L'oxymore permet de décrire une situation ou un personnage de manière inattendue, suscitant ainsi la surprise. Il exprime ce qui est inconcevable. Il crée donc une nouvelle réalité poétique." Poétique, vous dites Madame ? Mais il est fou, ce Freysinger ! De nouveau un scandale, il a écrit un poème mettant en scène la relation Macronienne et oxymorique (calme-toi, j'aime Tzara, mon idole, un peu juif, un peu roumain, comme moi) entre Hitler et Stalin. Merde, alors ! Slobo a eu de nouveau accès au archives du KGB. Quel con, celui-là ! Cache-toi un peu, sinon on sera tous démasqués ...bord...elle (dada, mon amour) ! Tu penses qu'il y a encore des cons accrochés ? T'es sûr, les 2 s...s ? M... alors, je continue ! Pascal Mao Rikiki dit concernant la révolution conservatrice, "qu'il voit une contradiction dans les termes. Le conservateur est opposé au changement", mais oui, mon vieux s..ge, mais voyons de nouveau Mme Wiki :
"Le mot « révolution » est issu du bas latin et latin chrétien revolutio « révolution, retour (du temps); cycle, retour (des âmes par la métempsychose) » ; latin médiéval « révolution (astronomique) », dérivé du latin revolvere « rouler (quelque chose) en arrière; imprimer un mouvement circulaire à, faire revenir (quelque chose) à un point de son cycle". Après le progrès de MERDE, ça fait plus de 200 ans qu'ils nous le vendent, le marxisme-léninisme, le mao-isme, le national-SOCIALISME, le fascisme (je reviens avec un article sur l'idée européenne des 2 fous, Adolf et Bénito, vous allez êtres très surpris, car identique à l'UE !) l'humanisme et le transhumanisme (demain tous des robots ! Et pourquoi pas les extraterrestres ?) et les 200 millions de morts, en plus d'une population occidentale avachie, psychiatrisée et débilisée, nous (?) voulons "revolvere" ! ... pour M. le vieux Con. fédéral : « rouler en arrière ; imprimer un mouvement circulaire à, faire revenir (quelque chose) à un point de son cycle ». Le point "Conservatorisme", un point, que Mme Wiki explique :
"le terme vient de « conserver » ; du latin conservare, « maintenir, observer (une loi, une coutume) » composé de servare « préserver, garder ». Bien que ce ne soit pas une idéologie en soi, le conservatisme est une philosophie politique dont les idées sont en grande partie liées à leur contexte d'existence. Il est défini en partie par l'accent mis sur la tradition comme source de sagesse, bien au-delà de ce qui peut être démontré ou explicitement établi. Il se fonde sur la conservation d'un ordre préétabli, selon les conventions, chacun à sa place". Pour les non-philosophes j'essaie une approche plus douce : après 60 ans de révolution pharmaceutique et agro-alimentaire, et son lot de défaillances majeures, la médecine revient vers le renforcement de l'immunité par le jeûne (http://www.slate.fr/story/100539/jeuner-trois-jours-systeme-immunitaire), et de plus en plus de personnes retournent à une alimentation traditionnelle (moins de protéines animales) et une utilisation parcimonieuse des merveilleux élixirs produits par le "progrès humain". C'est cela une révolution conservatrice. Revenir en arrière à une philosophie de vie, car en suivant les apprentis sorciers du progrès scientifique, le dernier souffle de la mort s'approchait à grands pas (le nucléaire militaire, entre autres) ! Ah, le progrès scientifique, ça résonne dans mes oreilles d'enfant, comme les "Heil Hitler" dans celles des jeunes mutilés par la folie national-SOCIALISTE !  Vous comprenez maintenant, mes amis, que les fous adeptes de ces idéologies -toutes créées par les "porteurs de Lumières"-  incapables de sortir de leurs carcans sémantiques, ne veulent pas non plus laisser la liberté aux autres, car ce qui leurs fait peur c'est "le bon sens" du peuple ! "Démocrates" quand le peuple les suit, peuple con et populistes nauséabonds quand ils se prennent leurs folies dans la figure. C'est pour la grande sagesse de son peuple et de ses institutions (surtout la démocratie directe) que les ennemis de la Suisse essaient de la punir depuis le dernier changement de paradigme (1991). Et comme le peuple résiste, on va remplacer le peuple ! Référence Le Temps (https://www.letemps.ch/suisse/2015/10/02/suisses-souche-deviennent-minoritaires-chez-jeunes). Trop sérieux, m..., tu fais de la politique maintenant ? M'interpelle un "bruit".
C'est le petit Jacqueau, le Bonobo prognathe, qui avec son obsession subordonnée à une sublimation Freysiger-ienne, confirmée par son compte Facebook et son appartenance au sélect club Freysinger ... dégage ! (tout à fait normal pour un journaliste indépendant ... de son esprit !), donc Jacqueau, qui après nous avoir fait voyager dans ses délires copypastés finit en crise paroxystique avec "les racines helléno-chrétiennes". La meilleure explication est donnée par le Grandissime Roberto Benigni (http://www.1dexetapresq.com/433019029). Mais le petit bonobo, qui n'est jamais sorti d'un stage que Freud a bien décrit (http://www.1dexetapresq.com/433222659), s'inspire de nouveau de son père... très peu spirituel, pourtant Grand Primat de... Martignistan, et nous lance la plus absconse des injures dont un conservateur a eu "l'obligeance d'accepter de subir", fils de p... de MARCIONISTE ANTI-SEMITE PRIMAIRE. C'est beau, quelle poésie ! Encore une fois svp ! Mais, je répète (c'est bonobo qui parle et malgré le bruit, on dirait quand même des sons) : ESPECE DE MARCIONISTE ANTI-SEMITE SORALIEN PRIMAIRE ET SECONDAIRE ET TERTIAIRE, AUSSI ! VOILA ! ...et j'ai fini mon article !
 
 
 
Epilogue ...testamentaire!
 
Je pense que les gens honnêtes ont compris que le mot révolution, de "revolutio" et de "revolvere", revenir en arrière, a été complètement et volontairement détourné par les destructeurs de sens (la destruction du beau, du bien et du vrai). Ces "porteurs de lumières", comme Jacqueau, le singe antichristique qui voulait se faire passer pour l'Homme, ont réussi (jusqu'à un certain point) par la ruse, leur manœuvre et leur camouflage, spécifique aux Grands Prédateurs. Elle s'appelle la révolution progressiste permanente, le seul oxymore de ce débat, M. le Conseiller Fédéral P. Couchepin ! Mais comme ils ont proclamé que Dieu est mort -pour eux, ça ne me pose aucun problème, mais quel intérêt défendent-ils pour vouloir l'imposer aux autres ?-  et avec Lui tout ce qui était à "conservare", il fallait Le remplacer et sans que le monde ne s'en rende compte ! Et avec quel démon ont-ils remplacé "le démon de Socrate" ? Ils répondent outrés : avec Personne ! Vous-êtes libres, hommes ! Nous (?) avons décrété votre libération ! Mais vous, les petits hommes et femmes fragiles et justement forts dans votre fragilité, sentez-vous cette libération ? Ils vous ont libérés de Dieu, et maintenant ? Allez-y, petits hommes avancez vers la MORT, vers le NEANT. Vous êtes libres, mais ce n'est pas fini ! Car après la promesse du "devenir" Dieu vous-mêmes, des Surhommes libérés -allez manger la pomme (apple, et en suite et à la fin ...google), vous n'allez pas mourir !-  maintenant, quand la Mort putrifie vos corps et vos âmes, ils vous promettent ... l'immortalité. A une condition ! De continuer à suivre ces loups et leur père INPIRATEUR_INSTIGATEUR ! Bonne route...les moutons !