Injuria ?

Moralès Vincent Fragnière, petit soldat-rédacteur en chef du NF, qui l'eût cru ?

Je me rappelle de ma première rencontre avec le jeune activiste de gauche, apprenti-journaliste à la rédaction du NF pour la région de Sierre. C'était en 1999 ou début 2000. Je venais d'être élu président de l'UDC du district de Sierre, n'étant pas encore Suisse, et ce fait a bouleversé complètement son programme préinstallé dans la fabrique des cerveaux gavés au progressisme. Et l'impensable arriva ! Fraîchement "intellectualisé", le pauvre s'est retrouvé instantanément dépassé par le bon instinct, hérité sûrement de ses parents, et ... de toutes ses forces s'est mit à crier à l'imposture ! "Un roumain à la tête de l'UDC ! Les Suisses ne l'ont pas attendu pour savoir comment faire de la politique !" Quel prophète ! Quel visionnaire, mais surtout ... quel prétentieux ! Qui l'eût cru ? https://www.youtube.com/watch?v=569rD21_u5U

Dans l'anthologie du TROU, André Sauvé, spécialiste québécois, explique doctement que PERSONNE ne veut s'éterniser dans le trou ! Mais, il s'est trompé ! J'ai trouvé l'individu ! Il s'appelle Moralès Vincent Fragnière de Veysonnaz ! Et c'est parti ! Qui d'entre vous connaissait avant cette histoire cet étrange phénomène de la non-expulsion, donc forcement de la non-naissance d'un petit esprit, resté bloqué dans le tunnel, sa caverne à lui, car aucun spécialiste de la maïeutique socratique n'a réussi à l'accrocher ni à la main baladeuse, ni au forceps pied de biche à ventouse ... Et de cette fâcheuse situation naîtra la doctrine Moralès-ienne, doctrine peu connue, mais appliquée dans sa version intermédiaire par ... une seule personne, Moralès Vincent Fragnière. Philosophiquement, elle est abordée comme une permanentisation inversée des temporalités spatiales accessibles par la méthodologie illusionniste sensible, appliquée à la recherche de la vérité... propre, absolue et sensationnelle ! Enorme programme ! A une époque, il eut rêvé, les yeux ouverts, d'ouvrir sa propre Académie, sur les hauteurs de Veysonnaz, entre Tsa et les Chiottes, oh, m... , les Chottes. Oh m..., milles fois m..., j'espère qu'ils ne vont pas retirer Aaron de la liste ! Il ne me reste  qu'à m'excuser auprès des connaisseurs et surtout auprès de la Famille Fournier. Ouf ! Difficile de faire appliquer une stratégie de campagne dans ce beau canton ! Mais revenons à l'Académie de notre Moralès, il l'imaginait bunkérisée -c'est lui-même qui a réalisé les plans- creusée à 6.000 km dans la Montaigne. Pas d'électricité, il la voulait illuminée que par son esprit, comme celui de son sous-Maître, moraliste, sceptique et sujet aux problèmes cardiaques et ... aux calculs rénaux. Non pas son esprit, mais ses reins et surtout sa vessie, qu'il utilisait également, en cas de panne de son esprit, comme lanterne ... magique...frontale ! Pour pouvoir l'utiliser, il a dû suivre le même cours que l'autre Jacqueau, Lambiel bien sûr ! (http://www.1dexetapresq.com/433466028) Ayant défini l'architecture, il ne lui restait que d'imaginer le programme. Pour le premier point, ce fut simple, il l'a trouvé en une seconde, la durée du cycle de formation sera de 100 ans, pour le bâcleur et 666 pour le cursus complet, le MASTER OF PUPPETS ! (https://www.youtube.com/watch?v=xnKhsTXoKCI). Mais finalement, à cause de la capacité limitée de stockage de sa batterie (bon, sa vessie, si vous voulez !) et surtout à cause du scandale lié au manque de culture de ses contemporains, il n'a plus jamais été capable de finaliser son Académie ! Quel scandale ? Mais vous voulez vraiment tout savoir ? D'accord, mais c'est à vos risques et périls ! Alors, j'y vais... hmm... Moralès, inspiré par l'autre grand moraliste, le vieux Platon et son Académie, voulait la nommer,  Ecole supérieure transcendantale et pédérastie destinée aux jeunes sémillants du savoir (E.S.T.P.D.J.S.S). Ça va ? Maintenant que vous le savez, vous vous sentez comment ? Mieux ? Ah, mieux, si vous pouviez avoir plus d'explications ! Sur quoi, sur le sigle ? Non, sur le mot..., ça fait peur ! Comment ça ? Vous savez la philosophie est un art assez hermétique pour les post-modernes, mais pratiquée d'une manière courante il y a 2000 ans. Les gens se voyaient au bistrot et discutaient cosmologie, éthique, logique et théorie de la connaissance, bien sûr femmes, cirque et chars aussi, mais juste pendant la pause ! Et voilà aujourd'hui où nous sommes arrivés, après 1800 ans de théologie déconspirée (latinisme : démasquée par ses ennemis !), et 200 ans de progressisme et de libération ! Nous ne savons même pas ce que c'est la pédérastie, la méthode pédagogique appliquée par Platon dans son Académie ! Pauvre humanité ! Allo Mme Wiki :
"La pédérastie désigne, à l’origine, une institution morale et éducative de la Grèce antique bâtie autour de la relation particulière entre un homme adulte et un garçon plus jeune." Et donc vous comprenez que sans plus s'attarder sur le substrat de l'inspiration de Moralès, qui est arrivé sur la scène de la morale post-moderne juste une génération trop vite, la masse pas très silencieuse l'a renvoyé dans son tunnel. A un moment de très grande tension pour lui, le pauvre, car il était au point de faire "face" ! Une tragédie, je vous le dis ! Pas encore un drame, mais ... il faut s'accrocher jusqu'à la fin ! Et le malheureux a été obligé pendant encore vingt ans de se traîner dans sa caverne, parmi ses ombres et ses fantômes, en proclamant son désir de pureté, de non-méchanceté, de non-brutalité, et en attaquant avec férocité, tous les non adeptes de sa Moralès-ité ! Jusqu'au jour de son face à face avec la REALITE, un peu choqué, un peu sonné, bouleversé par cette rencontre improbable ... et il a réussi péniblement à se ressaisir et ...il est sorti ! 
Alléluia, alléluia, ... alléluia ! https://www.youtube.com/watch?v=KnQGs24U1e8. Une joie immense, infinie dans sa manifestation de transparence, de sincérité, de vérité et surtout de ... soulagement a traversé l'Univers !  Après plus de 40 ans de calvaire, le tunnel, la caverne, la ... Montaigne a enfin accouché ... d'une minuscule souris. « Parturient montes, nascetur ridiculus mus. »[ Horace ose même ...  ridicule, de rideo et le suffixe "culus". Qu'est ce qu'il a pu voir Horace et à moi m'a echappé ? Mais en tout cas, le petit esprit était ... tout petit. Même pas mignon, vous savez comme les petits des marsupiaux, une sorte de ver bizarre, qui doit se traîner jusqu'à la poche de ... ceux qui les nourissent ! Et en bonne santé physique ! C’était important ! Car le chemin à parcourir pour le petit esprit était long ! Trop long pour le champion, le petit esprit, qui caché à l'intérieur de l'homme de ... papier, et de quelques lettres aussi, a trouvé le bon carburant pour vite progresser, et monter en grades, car il a toujous rêvé d'uniforme. Et ses envies ont progressé, aussi ! Tout est PROGRES chez lui ! Aujourd'hui, son désir d'ouverture ... de tous les côtés, le pousse à vouloir voyager, loin de tout cet anti-stress, loin de ce monde qui ne suit plus comme avant le soleil radieux du Progrès. Il a compris, le Chaos est proche ! Et il veut mettre tout ce qu'il a pu emmagasiner dans ses sacoches, au service du ... changement ! Mais le changement, c'était hier, aujourd'hui et demain, c'est le Chaos ! Pas de soucis ... au service du Chaos ! Et Moralès est parti, virtuellement, qu'on s'entende bien, comme correspondant de guerre sur les échiquiers minés de la Planète des Grands Singes. Il aurait pu prendre avec lui Jacqueau, aussi ! Enfin, sur les champs de batailles idéologiques, il fait connaissance avec un personnage, Titi la Boétie, un ami hologrammé de son sous-Maître, qui lui apprend la gestion soumise du rapport de forces entre les minables, les forts minables et lui-même, les discours de la servitude volontaire et, leur mise en application, partagée volontiers avec l’infirmière de ses...vices, Stéphanie.(point) G (ENCORE UNE JALOUSE DU ... RADI, ... PAR LES 49% DE SES GENES ! ET VOTRE GENE, STEPHANIE, OU EST-IL PARTI ?) http://www.1dexetapresq.com/433033863 ... Mais je vais perdre encore du temps avec cette bande d'abr...euvés à la science infusée dans du pur... NOble ? Désolé si c'est abscons, c'est leur programme ! Et maintenant, finissons une bonne fois pour toute, l’histoire dramatique du SOLDAT MORALES, (Vous vous rappelez soldat Moralès, j'ai  écrit un article," Il faut sauver le soldat Frag."; c'était lors d'une belle découverte, le pauvre avait plagié presque en entier un article sur une votation à Emmen, une histoire de réfugiés, déjà à l'époque !), donc notre correspondant de guerre, tête brûlée, ne sachant jamais rester totalement équidistant, est devenu soldat au service ARMé de la ... CAUSA NOSTRA -la leur bien sûr- et ses trois couleurs ... orange,bleu,rouge ! Et la fin est racontée et ... chantée merveilleusement bien, par son ami, son camarade, Titi la Boétie, excédé lui aussi je pense, vous allez l'entendre au troisième couplet, par le gavage Moralès-ien du CAMARADE MORALES ! Fini en confettis, ça tombe bien, on s'approche, en Valais, du Carnaval ! Et viva la fiesta !   
Epilog :
 
Moralès, Moralès, 
Disparu du champ d'honneur 
Pour sauver ... les trois couleurs !