PUBLIÉ PAR GAIA - DREUZ LE 5 MAI 2017
 

Critiquée pour ne pas avoir su maîtriser le débat de l’entre-deux-tours, la chef du service politique de France 2 se défend dans « Le Parisien ».


« Arrêtez tous les deux ! » : quand Nathalie… by francetvinfo

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Je m’interroge bien évidemment sur ce qu’on aurait dû faire pour être meilleurs. L’idée de quitter le plateau en leur disant qu’on reviendrait après le match de football m’a traversé l’esprit. Ça aurait été drôle et ça aurait fait son effet. Mais pour cette soirée, on ne peut pas faire ça, et on ne peut pas hurler. On est tenus à un rôle de neutralité. » Moqués sur Internet et réduits au rôle d’animateurs fantômes du débat de l’entre-deux-tours, les journalistes Nathalie Saint-Cricq et Christophe Jakubyszyn font leur examen de conscience.

Dans Le Parisien, la rédactrice en chef du service politique de France 2 s’agace : « Qu’est-ce que vous vouliez qu’on fasse de plus ? » Nathalie Saint-Cricq assure avoir tenté à de nombreuses reprises de les « remettre dans le droit chemin » : « Mais ils ne nous regardaient pas et ne nous écoutaient pas. Ils ne répondaient pas à nos questions. »
La journaliste se dit tout de même satisfaite de la teneur des échanges : « Même si on a trappé l’écologie, la Syrie ou le mariage pour tous, je crois que la soirée était quand même intéressante. C’était violent, bien sûr, mais ça retranscrit une certaine réalité. Ce débat était le reflet de cette campagne et des finalistes choisis par les Français. Les candidats ont montré leur personnalité. »

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Lepoint.fr