PUBLIÉ PAR GUY MILLIÈRE LE 7 MAI 2017
 

Il règne une atmosphère insupportable en France, et le résultat du vote ce dimanche sera le fruit pourri de cette atmosphère.

Il serait plus simple, plutôt que d’organiser une élection simulacre, de procéder à une réforme du système électoral français, et de limiter les élections à un parti unique.

Cela simplifierait les formalités.

Il n’y aurait plus besoin de campagne électorale, plus besoin d’affiches, et il y aurait un seul bulletin dans les bureaux de vote, peut-être deux, le deuxième étant un bulletin blanc.

Il y aurait un seul candidat. Il obtiendrait un score du type de ceux obtenus par les dirigeants soviétiques dans une autre époque.

Il y aurait un seul parti politique. Ce parti incarnerait le progrès, l’ouverture, la générosité, la beauté, le bonheur, la lumière, l’avenir radieux, et quiconque s’opposerait à lui serait digne d’être jeté dans les ténèbres.

Il règne une atmosphère insupportable en France, oui.

Tous les magazines, tous les journaux de la presse quotidienne, toutes les chaînes de télévision, toutes les stations de radio ont été pendant des mois en campagne pour un candidat, et un seul.

Quiconque n’a pas affiché son soutien pour ce candidat a été traité en suspect et s’est trouvé soupçonné du pire.

L’autre candidat, en l’occurrence la candidate, a été censé être l’adversaire de l’Élu d’avance, mais quiconque l’a soutenue s’est trouvé aussitôt frappé d’anathème et d’excommunication.

Quiconque a dit envisager de voter pour la candidate a été traité comme un pestiféré et a du raser les murs.

Quiconque a manifesté, même, une simple réticence vis-à-vis de l’Élu d’avance a paru dégager une odeur de soufre.

L’adversaire de l’Élu d’avance a été le candidat résiduel après l’élimination de tous les autres et a été conservé comme épouvantail uniquement destiné à faire peur, à servir de repoussoir vers le ralliement en direction de l’Élu d’avance.

L’Élu d’avance, en ces conditions, a à peine eu à présenter un programme et à le défendre. Il a pu mentir de façon éhontée sans que quiconque ou presque le relève.

Il a pu, souvent, se contenter de phrases vides et cracher au visage de son adversaire en proférant des invectives du type « fasciste », « raciste », sans jamais apporter de démonstration.

L’atmosphère qui règne en France est censée être celle régnant dans un pays démocratique dans le cadre d’une élection démocratique.

Ce n’est pas l’atmosphère qui doit régner dans un pays démocratique et ce n’est pas l’atmosphère d’une élection démocratique. D’où ma suggestion de réforme, à peine ironique, au commencement de ces lignes.

L’atmosphère qui règne en France est de type totalitaire, et l’élection qui a lieu en France n’a, depuis des mois, plus grand-chose de démocratique.

L’élimination de François Fillon par une campagne de presse soigneusement orchestrée et préparée d’avance et par le recours à des juges biaisés a été sordide, voire répugnante.

(François Fillon a été un piètre candidat et s’est mal défendu par ailleurs, mais c’est une autre histoire.)

Et me dire que c’est un hasard si certains dossiers sont sortis au moment précis où ils sont sortis, et si des juges ont trouvé des motifs pour le mettre en examen au moment précis où ils l’ont mis en examen serait insulter mon bon sens.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La mise en place de la candidature et de la campagne d’Emmanuel Macron par l’appui de quasiment tous les médias existants, voire de ceux qui restent à inventer, et le soutien unanime, ou presque, dont il a joui depuis, a été un processus constituant, lui, une insulte à l’intelligence de l’ensemble de la population française.

Ce qui est effroyable et consternant est que les Français aient largement donné raison à ceux qui ont insulté et insultent encore leur intelligence.

L’hystérie autour de Marine Le Pen est digne des minutes de la haine décrites par Orwell dans « 1984 ».

Je le redis : si Marine Le Pen est effectivement fasciste, raciste ou antisémite, qu’elle soit condamnée et exclue de la vie politique. Si elle ne l’est pas, qu’elle soit traitée comme une candidate à la présidence. Point final. La réalité est qu’elle est une candidate nationaliste, incompétente économiquement, porteuse d’idées de gauche en ce domaine, et très liées à la Russie de Poutine, ce qui est très différent du fascisme, et aucun de ses propos n’est raciste ou antisemite. A force de hurler au fascisme à propos de ce qui n’est pas fasciste, les signaux d’alarme face à un vrai danger fasciste sont détériorés. Quand les mots perdent leur sens, la vigilance est détruite.

Je le redis aussi : l’utilisation des victimes de la shoah par un démagogue frelaté, fabriqué, et entouré de gens soutenant le terrorisme “palestinien” pour attaquer Marine Le Pen, aura été l’un des moments les plus vils de l’histoire politique de ces dernières décennies en France. L’abjection absolue qu’a constitué la shoah devrait faire qu’elle ne soit jamais utilisée dans une manoeuvre politique.

J’ai des réserves profondes vis-à-vis de nombre des positions de Marine Le Pen, et je le redis encore, je ne voterai pas pour elle, mais la façon dont on veut me faire accepter la présidence d’Emmanuel Macron m’est insupportable.

Je suis donc résolument hostile à Emmanuel Macron et je ne le considérerai jamais comme un Président légitime.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

 

macron fake

L’Imposture Macron, est de toutes les outrances !

 De Nanouche, blogueuse
 . Politique
 5 mai 2017
 1 View

image: http://lagauchematuer.fr/wp-content/uploads/userphoto/82.jpg

Nanouche blogueuse
Nanouche
blogueuse

partager sur facebook

 

twitter

 

google +

Même si En Mégalomanie est élu dimanche soir grâce à l’attentat démocratique organisé par l’enlisé de L’Élysée, le pire des présidents de la Ve République, mais aussi grâce aux poissons rouges, chèvres, pois chiches et navets, il n’aura pas de légitimité, pourquoi ? 53% de Français voteront contre le FN, donc cela ne sera pas un vote d’adhésion. Il n’aura qu’une base toute rikiki. Macron ? Vous êtes haï !

Pov’chou qui ne supporte aucune attaque d’où qu’elles viennent et qui pour masquer ses propres turpitudes accuse les autres d’agressivité, de haine. Vieille technique socialiste usée jusqu’à la trame, petit rappel datant du 01/04 en meeting à Marseille : « Il faut chasser le parti de la haine et ceux qui nous font honte. Sortons-les », et jeudi matin : « Il faut débattre avec le FN même si on se salit un peu », qui salit l’autre ? « Nous avons plus à craindre de la fanatisation de la bien-pensance que de la résurgence du passé. » Finkielkraut.

L-A-M-E-N-T-A-B-L-E !

MacrHollande-Le Pen, indignes : il devait s’agir du débat entre deux personnalités concourant pour la magistrature suprême de la cinquième puissance mondiale. Au lieu de cela, nous avons assisté à un spectacle indigne, le plus pitoyable de la Ve République !

Ce débat a été d’une médiocrité déconcertante. La France mérite tellement mieux, elle est tombée bien bas, merci François-La-Faillite ! Une foire d’invectives entre deux personnages caricaturaux et indignes de la fonction. Mais que pouvions-nous attendre d’autre, au terme de la pire campagne présidentielle de la Ve République, naviguant entre le pathétique et le grotesque ? Après ce spectacle affligeant, les journaleux sur les plateaux avaient beau jeu de fustiger ce show affligeant. La pressaille ne fut pas à la hauteur et a contribué de façon crasse à la mise en scène de ce naufrage du débat public. Sacré putsch médiatico-judiciaire organisé contre Fillon, par L’Entullé 1er et ses complices pour nous imposer un avorton immature cinglé et faire passer Le Pen pour quelqu’un d’infâme et ainsi nous forcer à élire EmmanuelHollande. Un total déni de Démocratie soutenu par un hallucinant marketing d’un candidat sans expérience. Il va falloir de la créativité aux gratte-papiers pour trouver la « trace » que laissera ce débat, non cette mascarade consternante ! Insupportable autant de nullité intellectuelle et politique. Quelle dégringolade, quelle image de la France ! Quel que soit le résultat, L’Entullé 1er aura un successeur encore plus médiocre que lui ! C’est dire l’ampleur du désastre. Certains doivent regretter leur vote du premier tour. Un grand perdant : le peuple français. Ce qui nous attend ? Une France ingouvernable. Mercredi soir, contrairement à la presse qui continue à vouloir nous vendre la lessive Macreux à la poudre de perlimpinpin miraculeuse, ni l’un ni l’autre n’est sorti vainqueur de ce débat. Tout ce qu’on reproche à MLP peut également être reproché à Macreux. C’est vrai qu’il y avait de l’agressivité, mais elle venait des deux côtés. Mais pour les médias, MacrHollande est a priori le meilleur, le plus beau et le plus fort. Il suffit de regarder la une des hebdomadaires. On se croirait en Corée du Nord !

Sans aucun talent, sans charisme, sans stature, sans colonne vertébrale au sens propre comme au figuré, aucune dignité, sans hauteur. Vivement les Législatives pour limiter la casse.

Sa fatuité n’a d’égale que son vide sidéral, Macreux, degré zéro de la langue française. Sauveur de la France de l’Europe et du MONDE, voilà comment l’immature agité, incapable d’articuler autre chose que le prêt-à-penser routinier et gâteux dont on lui a farci le crâne à l’ENA et qui, depuis, lui garantit une « respectabilité » médiatique, se voit. Il n’a pas de vocabulaire, il a des éléments de langage. Il n’a pas de pensées, pas d’éloquence, mais de grandes phrases qui ne sont que truismes. Pas de repartie, mais des sarcasmes. Pas d’arguments… Le Néant !

Le 13.05.2016  son Mentor Attali en parlait dans ces termes : « Du vide. Du vide de la politique française. Il n’incarne que le vide ».

L’Imposture Macron se veut le candidat de la France versus l’anti-France. Qui a critiqué la France à l’étranger en l’accusant de crime contre l’humanité ? Qui a tenu des propos dont Daesh s’est servi dans des vidéos de propagandes ? Lui serait la France qui nie l’identité du pays en faisant l’éloge du multiculturalisme ? Lui, serait la France qui va au Mémorial de la Shoah, accompagné de Mohamed Saou ? Qui est obscène Macron, avec vos récupérations honteuses ? C’est vous ! La vulgarité en costard ! Le produit marketing a basé sa campagne uniquement sur son image, il se permet toutes les outrances qu’aucun média ne dénonce jamais. Une diarrhée verbale continue, un exemple en meeting : « Les cadeaux du FN sont des mensonges. Jamais ils ne financent. Jamais ils n’expliquent. Il y aura un cocu dans l’Histoire », il qualifie les électeurs de Le Pen et de Mélenchon « d’assaillants », et d’ennemis : « ce sont eux nos vrais ennemis, puissants, organisés, habiles, déterminés.

Vous les croisez dans les rues dans les campagnes, sur la toile, bien souvent masqué, aussi haineux que lâches ». On pourrait lui retourner aisément TOUS ses propos, la totalité de tout ce qu’il déblatère à longueur de journée pour s’en prendre aux autres !

Les progressistes autoproclamés qui masquent les ringards socialistes. Chez MacrHollande tout est ringard. Ses « idées » sont celles du rapport Attali de quinze ans, inadaptées à la société d’aujourd’hui, mais qu’il vend comme nouvelles, et les poissons rouges, chèvres et pois chiches y croient. Enfonceur de portes ouvertes, le télévangéliste thaumaturge a séduit tous les incultes, les ignorants, ça fait du monde et pour le pseudo-intello ce sont les autres les incultes, forcément puisqu’ils ne pensent pas comme lui. Il ne dit rien qui soit logique ou compréhensible, mais enrobé dans du papier rose, ça fait rêver ! Cela démontre la stupéfiante influence de l’image sélective sur les esprits français qui continuent, on en revient toujours pas, a être maté par un écran. Le FN a été instrumentalisé par Mythe Errant dès 83 d’une façon efficace. La même méthode est utilisée aujourd’hui parce qu’elle n’a pas de mémoire ni aucun sens de l’Histoire et qu’il est donc à nouveau facile de l’agiter comme un épouvantail pour forcer l’élection de celui que les « Gracques, Le Club de la Rotonde, Hollande et Jouyet » ont au préalable formaté…

La bonne vieille bête immonde que la gauche a volontairement nourrie depuis tant d’années qui lui sert, justement à exister et sans laquelle aujourd’hui il ne serait pas là… Jeu odieux de perversion.

MicroMacron avec ses annonces de réformes à la méthode stalinienne, par ordonnances, va déclencher la guérilla. Il ne doute de rien avec son staff peuplé de bobos prétentieux, dédaigneux, gonflés à la science infuse, et par-dessus tout aveugles et incompétents, à son image. Suivi par sa cour de has-been, d’apparatchiks avec la bourgeoisie qui l’entoure, et toute la GaucheCaviar, il est frappé de surdité sociale. Il n’entend pas le grondement : son heure, houleuse, sur le parking des Whirlpool n’était qu’un avant-goût. Sa légitimité est égale à un vase de porcelaine au milieu d’un troupeau d’éléphants. Il n’a pas la carrure ni l’éthique d’un chef d’État, il ne sera qu’une marionnette ! Plus les années passent plus tout part en sucette, année après année, le constat est simple : chômage, violence, insécurité, pouvoir d’achat, interdictions en tous genres, valeur et respect, etc.

Chaque décennie est pire que la précédente, combien de temps encore avant que cela devienne complètement ingérable ? Macreux ne sera qu’un accélérateur de tous les maux de la société après « la démolition » bien engagée par Hollande ! Vive les poissons rouges, chèvres, pois chiches et navets.

MacrHollande, n’est rempli que de lui-même, narcissique jusqu’à la caricature, adorée par sa femme maternante, admiré (faussement) par ses « soutiens » assis au premier rang : Delanausée, Royal, Le Page, Bayrou, Collomb, etc… Ce ramassis de notables impotents, d’apparatchiks ringards, de cumulards, de paresseux de l’esprit formatés jusqu’à l’os, qui y voient une formidable opportunité pour retrouver un ministère ou un maroquin. Tout est artificiel chez EmmanuelHollande puisqu’il n’est qu’un candidat fabriqué, tout est sur papier parce que sans colonne vertébrale et rien dans les tripes. Celui qui n’est ni de gauche ni de droite ne « se mouille pas », et celui qui est de droite et de gauche est un menteur… Son but n’ayant été que de séduire, de plaire à tout le monde, il s’est vendu comme un paquet de lessive miraculeux avec un bel emballage,… La déception sera à la hauteur de l’espérance, parce que dans le Macron tout est bidon !

Fin de la discussion


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2017/05/05/limposture-macron-est-de-toutes-les-outrances/#cXXhckRqzRLqq1pq.99