PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 1 JUIN 2017

Depuis que j’ai débunké la diffusion de fausses informations sur Donald Trump par Jérôme Fenoglio, le directeur du Monde et Luc Bronner, son directeur de la rédaction, le Decodex sent la poussière.

Cet outil idéologique destiné à marquer au fer rouge ceux qui ne pensent pas comme il faut a été relativement peu dénoncé par la presse. Elle a de bonnes raisons de se taire, résumées dans Libération par deux constats de Daniel Schneidermann :

  • « Le Monde a catégorisé à la hache. A ma droite, en vert, tous les médias «professionnels», avec journalistes encartés. A ma gauche, en rouge, tous les autres. Hors carte de presse, point de salut »
  • « favorable à la mondialisation, le Monde classe en vert les journaux pro-mondialisation et les autres en rouge. »

Un constat s’impose, le Decodex est à l’image du gougnafier qui le gère : copain-coquin. Ainsi les internautes avaient immédiatement remarqué que le blog Doctissimo avait été miraculeusement guéri, passant de rouge pour le forum et orange pour le blog, à vert… le jour où l’un des actionnaires du Monde investi 10 millions dans ledit blog.

Au delà de la combine, c’est surtout la fiabilité du Decodex qui prenait du plomb dans l’aile : Xavier Niel n’aurait évidemment pas investi 10 millions dans un site douteux, et le sérieux du Decodex fut ainsi passé à l’épreuve du feu.

Et voilà que le Decodex est une nouvelle fois pris en flagrant délit d’imposture :

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le 30 mai, Fdesouche s’aperçoit que France 3 fait dans la désinformation idéologique.

Pour décrire le crime anti-Roms en Italie qui fit 3 morts, France 3 laissait entendre qu’il s’agissait probablement d’un crime raciste, car France 3, comme l’ensemble des médias très à gauche, ont un immense besoin de narratif qui permette de désigner un coupable blanc identitaire, xénophobe et islamophobe pour faire oublier les crimes des islamistes protégés.

En réalité, les crimes ont été commis par deux Roms, comme le révélait La Stampa moins pravdaïsée, et ça, France 3 ne pouvait pas le dire sans se retrouver le bec dans l’eau avec sa vilaine propagande.

Mais diantre, ce n’est pas du ressort de Fdesouche mais du Decodex, conformément à sa mission, de dénoncer les fausses nouvelles.

Seulement France 3 est protégée, et le Decodex ne le décochera pas du tableau vert, car Samuel Laurent, l’apprenti flic de la pensée qui épie Internet, ne regarde jamais de ce coté là.

Le Décodex dérive, les censeurs illégitimes déconnent, et leur Decodex voit rouge.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : http://www.liberation.fr/debats/2017/02/05/decodex-decode_1546462

PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 1 JUIN 2017

Depuis que j’ai débunké la diffusion de fausses informations sur Donald Trump par Jérôme Fenoglio, le directeur du Monde et Luc Bronner, son directeur de la rédaction, le Decodex sent la poussière.

Cet outil idéologique destiné à marquer au fer rouge ceux qui ne pensent pas comme il faut a été relativement peu dénoncé par la presse. Elle a de bonnes raisons de se taire, résumées dans Libération par deux constats de Daniel Schneidermann :

  • « Le Monde a catégorisé à la hache. A ma droite, en vert, tous les médias «professionnels», avec journalistes encartés. A ma gauche, en rouge, tous les autres. Hors carte de presse, point de salut »
  • « favorable à la mondialisation, le Monde classe en vert les journaux pro-mondialisation et les autres en rouge. »

Un constat s’impose, le Decodex est à l’image du gougnafier qui le gère : copain-coquin. Ainsi les internautes avaient immédiatement remarqué que le blog Doctissimo avait été miraculeusement guéri, passant de rouge pour le forum et orange pour le blog, à vert… le jour où l’un des actionnaires du Monde investi 10 millions dans ledit blog.

Au delà de la combine, c’est surtout la fiabilité du Decodex qui prenait du plomb dans l’aile : Xavier Niel n’aurait évidemment pas investi 10 millions dans un site douteux, et le sérieux du Decodex fut ainsi passé à l’épreuve du feu.

Et voilà que le Decodex est une nouvelle fois pris en flagrant délit d’imposture :

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le 30 mai, Fdesouche s’aperçoit que France 3 fait dans la désinformation idéologique.

Pour décrire le crime anti-Roms en Italie qui fit 3 morts, France 3 laissait entendre qu’il s’agissait probablement d’un crime raciste, car France 3, comme l’ensemble des médias très à gauche, ont un immense besoin de narratif qui permette de désigner un coupable blanc identitaire, xénophobe et islamophobe pour faire oublier les crimes des islamistes protégés.

En réalité, les crimes ont été commis par deux Roms, comme le révélait La Stampa moins pravdaïsée, et ça, France 3 ne pouvait pas le dire sans se retrouver le bec dans l’eau avec sa vilaine propagande.

Mais diantre, ce n’est pas du ressort de Fdesouche mais du Decodex, conformément à sa mission, de dénoncer les fausses nouvelles.

Seulement France 3 est protégée, et le Decodex ne le décochera pas du tableau vert, car Samuel Laurent, l’apprenti flic de la pensée qui épie Internet, ne regarde jamais de ce coté là.

Le Décodex dérive, les censeurs illégitimes déconnent, et leur Decodex voit rouge.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : http://www.liberation.fr/debats/2017/02/05/decodex-decode_1546462