Rodrigo Duterte affronte un groupe affilié à l'EI mais aussi Chelsea Clinton

 
Le président philippin a imposé l'état d'urgence sur une région de Mindanao, où sévit un groupe djihadiste, tout en prenant le temps de répondre de manière obscène à des critiques de Chelsea Clinton.

Le "shérif Duterte" n'a pas l'habitude de faire dans la nuance. La semaine dernière, il a annoncé que les militaires seraient autorisés à violer jusqu'à trois femmes.

Cette "répugnante tentative d'humour", selon l'ONG Human Rights Watch, a aussi indigné Chelsea Clinton, la fille de l'ancien président américain: "Duterte est un voyou meurtrier sans aucun respect pour les droits de l'Homme. C'est important de le rappeler et de souligner que le viol n'est jamais une blague", a-t-elle tweeté:

 

 

La réplique, brutale et formulée dans un langage très fleuri, n'a pas tardé:

 

L'actu en vidéo - Publié hier à 15:27