PUBLIÉ PAR FRANK KHALIFA LE 3 JUILLET 2017

Non, ce n’est pas Trump qui est répugnant par son tweet musclé, comme voudrait le faire croire BFM, mais bien CNN avec ses tromperies sur l’information qui n’ont pour seul but que de favoriser l’audimat au détriment de l’éthique.

Rien n’est plus mensonger que de monter en épingle la conséquence d’un fait sans en préciser les causes, et ici, elles sont de taille.


La recette est simple : vous prenez un producteur-réalisateur de CNN, en l’occurrence, John Bonfield, à qui CNN a assigné une ligne éditoriale anti-russe destinée à faire de l’audience avant tout et à surfer sur la « chasse anti-Trump ». A l’aide d’une caméra cachée, vous piéger ce producteur-réalisateur en train d’avouer que sa chaîne CNN, peu scrupuleuse de l’éthique de l’information, n’a pour objectif que de propager la supposée ingérence russe dans l’élection de Donald Trump et vous mettez en exergue une odieuse « Fake News ».

Pris la main dans le sac après avoir diffusé une information totalement fabriquée sur une collusion entre Anthony Scaramucci, un proche de Trump, et la Russie, CNN a très très vite retiré son article et débarqué trois de ses journalistes (je toussote !), lorsque Scaramucci a menacé de déposer plainte et réclamé 100 millions de dollars de dommages et intérêts.

CNN est un multirécidiviste en matière de délit de mensonges, mais CNN est obligé cette fois-ci de communiquer dans un tweet sibyllin et de mauvaise foi, car CNN sous-entend et tente de justifier son mauvais travail par le supposé mauvais travail de Trump :

« It is a sad day when the president of the United States encourages violence against reporters. Clearly, [deputy White House press secretary] Sarah Huckabee Sanders lied when she said the president had never done so. Instead of preparing for his overseas trip, his first meeting with Vladimir Putin, dealing with North Korea and working on his healthcare bill, he is instead involved in juvenile behaviour far below the dignity of his office. We will keep doing our jobs. He should start doing his ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mais de qui se moque CNN, repris en boucle par BFM tout aussi animé de surfer sur le tweet de Trump afin de confondre encore un peu plus l’opinion française ?

Gaza, mensonge sur mensonge

Lorsqu’on se remémore, pour ceux qui l’ont vécu sur place, les mensonges des pseudo-journalistes de CNN qui, lors de la guerre de Gaza, ont inversé la cause et l’effet en fustigeant « l’invasion de Tsahal » après que le territoire israélien eût subi des milliers de tirs de missiles sur son territoire, nonobstant les tunnels financés par le Qatar et creusés par les terroristes du Hamas pour semer la mort dans le sud d’Israël, je pense que la mise en scène d’un combat de catch, tweeté par le président Trump en train de rosser un autre catcheur à tête de CNN, n’est qu’un bien maigre châtiment imposé à cette chaine de menteurs et d’incitation au djihadisme et à l’antisémitisme dans le monde.

Voilà que je n’étais pas un spécialiste de missiles et de roquettes mais, je le suis devenu pas force.

Le Hamas m’a enseigné l’art du tir de missiles (lol !) et CNN n’a jamais évoqué les tirs de missiles depuis la bande de Gaza :

  • Le tir de Kassam, de fabrication artisanale et de petite portée, environ douze kilomètres, atteint les villes d’Ashkélone et de Sderot par exemple.
  • Le tir de Grad russes, d’une portée de vingt kilomètres, serait fourni par l’Iran et par voie maritime, en amont du Sinaï, pour contourner le blocus maritime imposé par Israël à la bande Gaza, avant de rejoindre le Soudan puis les tunnels entre l’Egypte et le Sinaï. Les tirs atteignent les villes d’Ashdod et de Beer-Shev’a.
  • Le tir de Fadr5 iranien et de M-75 de fabrication artisanale d’une portée de quatre-vingts kilomètres et qui est capable de frapper Tel-Aviv ou Jérusalem.
  • Enfin, le tir de M-302, missile chinois capable de parcourir cent cinquante kilomètres et dont un aurait frappé la ville de Hadera juste en dessous de Haïfa.

Nul doute que cette mouvance islamiste a été encouragée par ces journalistes « pas glop pas glop-trotters ! » qui réitèrent le honteux exploit avec Donald Trump et, ne pas clamer haut et fort son opposition à tout cela, c’est réécrire l’histoire en sens inverse !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

C’est déterrer les bourreaux de l’histoire et leur servir de complices !

C’est finalement faire de la mise en scène triste et répugnante dont le but est de « couper la tête » au Président Trump. Mais, Trump n’est pas homme à se laisser mener en laisse, le corps fléchi et humilié…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Frank Khalifa pour Dreuz.info.

http://money.cnn.com/2017/06/26/media/cnn-announcement-retracted-article/index.html