PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 7 JUILLET 2017

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le président polonais, Donald Trump a répondu à une question concernant l’implication de la Russie dans l’élection présidentielle américaine.

Sa réponse ne sera publiée nulle part, car elle met en cause Obama, le dieu vivant des médias. Alors je vous la livre…

« Je pense que c’est la Russie, je pense qu’il peut y avoir eu d’autres personnes dans d’autres pays. De nombreuses personnes ont pu interférer. 

Je l’ai dit très simplement. J’ai dit que ça a très bien pu être la Russie, mais je pense que ça a pu être d’autres pays, et je ne serais pas spécifique.

Quand Barack Obama était président, il a été informé que ce pouvait être la Russie. Il l’apprit en août [2016]. L’élection était en novembre. Et pendant tout ce temps, il n’a rien fait. Pourquoi n’a-t-il rien fait ? Réfléchissez-y. Je pense que ce qu’il s’est passé, c’est qu’il pensait qu’Hillary Clinton allait gagner l’élection et il s’et dit ‘ne faisons rien concernant l’interférence de la Russie’. S’il avait pensé autrement, il aurait fait quelque chose. »

C’est la première fois que le président O. est nommément impliqué dans l’affaire de la Russie et des élections américaines.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Plusieurs rapports du FBI ont été rendus publics ces dernières semaines attestant que l’ex-président a bien été informé dès le mois d’août 2016 que la Russie tentait d’interférer dans les élections.

Cette révélation du président Trump de la complicité passive d’Obama est à mettre en perspective avec les déclarations des médias et observateurs politiques, qui tant qu’ils pouvaient accuser Trump, ont affirmé que l’intervention de la Russie dans les élections américaines était de la plus haute importance, que des enquêtes étaient urgentes, et que Trump devait être destitué, passé en cour martiale pour trahison.

Depuis que l’on sait qu’Obama est impliqué par son immobilisme dans cette affaire, les médias sont devenus d’un silence de mort.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.